Accueil Julien-Clerc.net

Julien Clerc de retour au Musée Grevin

Accueil > Bonus > Julien Clerc de retour au Musée Grevin
 

 > Julien Clerc de retour au Musée Grevin
En 1971, après son succès de Hair Julien Clerc entrait au Musée Grévin. Dans le milieu des années 80, une seconde statue fut installée. En 2009, le voilà de retour.
  Page rédigée par Violaine, interview et photos par Mado, et l'aimable participation du musée Grevin   
retour en arrière

18 mars 2009, le comité Grévin -présidé par Bernard Pivot et composé de onze académiciens (journalistes et écrivains)- votait afin que le double en cire de Julien redevienne pensionnaire du Musée Grévin.

Afin de réaliser une statue celà nécessite plus de 6 mois de travail, avec une équipe d'une dizaine de personnes, et représentant un coût moyen de 30 000€.

Lors de la première séance, Julien fut photographié, filmé et son corps capturé en trois dimensions afin de réaliser son clone en cire.Stéphane Barret, le sculpteur façonna du visage et le corps en terre glaise, ce qui permis de créer un moule en plâtre et en élastomère dans lequel fut coulée la cire. Pour les yeux, on utilisa de véritables prothèses oculaires. On implanta ensuite sur le crane - un à un - des cheveux naturels.
Valérie Liou, la coiffeuse attitrée de Julien s'est occupée elle-même de la coiffure de la statue afin qu'elle soit la plus identique. La statue porte le costume que Julien a porté pendant sa tournée 2008/2009.

 
  musée grevin  
 

Ceux qui avaient reçus le carton d'invitation y voyaient un clin d'oeil au dernier CD Le carton d’invitation était un avion en papier ;-)

Carton d'invitation au musée Grévin

Le 14 décembre 2009, fut la soirée d'inauguration où le double de Julien allait rejoindre les 250 autres statues du musée Grévin.

Pout cette occasion, Julien Clerc était entouré de sa famille et des collaborateurs comme: Bertrand de Labbey et Rose Léandri de VMA, ainsi que des amis, entre autre le publicitaire Jacques Séguéla, le cinéaste Georges Lautner, le directeur de la publication du Nouvel Observateur Denis Olivennes , les journalistes Philippe Tesson et Guillaume Durand.

 
 

Béatrice de Reyniès, directeur général de Grévin, accueillit Julien Clerc en prenant comme thème de son discours le titre de son dernier album "Où s’en vont les avions ?" souhaitant à Julien Clerc, un vol tout en bonheur et en douceur à Grévin rappelant que sa présence était aussi un hommage rendu à tous les auteurs qui ont contribué au succès de l’immense carrière de Julien.

Après quelques images, montées par Pierre-Henry Gibert, issues du DVD de 2002 "Julien Clerc déménage", présentant tout le talent et le dynamisme de Julien Clerc et les salles combles de ses spectacles.

Bernard Pivot:
"Vous avez été mis au placard comme cela arrive parfois à la télévision. Vous nous manquiez. Votre rappel a été voté à l'unanimité. En apprenant l'imminence de votre retour à Grévin, Marie-Antoinette a essuyé une larme; La Callas a applaudi et Monica Bellucci a mis en valeur son décolleté. Vous êtes de retour chez vous !"
Musée Grevin
 
Retranscription des remerciements de Julien Julien, alors sur scène, est prêt pour les remerciements d'usage.
Julien
:"Ben voila c’est exactement ce que je craignais ….il est extrêmement difficile de passer après Bernard PIVOT.
En plus j’ai affronté récemment des spectateurs de 2 ou 3 discours redoutablement bon! Cela va de Bertrand DE LABBEY il y a quelques mois qui a été décoré à celui d'Guillaume DURAND, quand il s’est marié. Ce sont de redoutables « discoureurs » mais je crois que cela n’existe pas (RIRES) donc j’était très angoissé de le faire mais je vais me lancer bravement ….
Bon alors je voudrais dire merci d’abord au Musée Grévin. J ’ai eu beaucoup de plaisir à venir faire les séances! Je vous assure, vous verrez quand vous aurez votre statut, vous aussi, se sont des séances … c’est incroyable ils s’en vont chercher dans la carnation de la peau, les couleurs des yeux, des cheveux...j’ai même demandé à mon ami Valérie -qui me coupe les cheveux depuis quelques années maintenant -de venir mettre sa patte pour que l’on soit le plus prés possible  de la vérité. Vous étés photographié en 3D, peut être même en 4, je ne sais pas et donc ils arrivent à faire ça …. (Julien montre la statut d’un air amusé)…. Je voudrais vraiment remercier le Musée GREVIN, c’est un plaisir ….
J’ai également le plaisir d’avoir ici toute ma famille, j’ai mes frères et mes sœurs «  oh c’est le bonheur!!! » et puis j’ai mes enfants qui sont tous là ça va d'Angèle, Jeanne, Vanille , Barnabé, ne manque que le petit Léonard qui n’a que 19 mois et il s’est fait représenté pas sa maman, Hélène, qui est mon amour et ma compagne.

J’ai aussi c’est la première fois peut être que j’ai autant d’amis qui sont chers à mon cœur tous regroupé dans cette salle. Je suis habitué de les voir mais souvent je les vois séparément et je suis surs que ce soir  c’est un des soirs où j’ai le plus d’amis chers a mon cœur dans une salle. Alors je vais m’excuser par avance de ne pas dire tous les noms de mes amis on va commencer par … il y a quelques années, ah oui il y longtemps il y en avait qui m’appelait la vedette Nord-Sud. Ils trouvaient que ça marchait mieux dans le Nord et dans le Sud que dans l’Est et l’Ouest.
Imitation de Julien : "Ah Julien la vedette Nord-Sud ….."
Alors j’ai des amis dans le Nord et le Sud, je pense à Bertrand, Philipe, Jeannot, Frédérique pour le Sud et encore pardon pardon à tout ceux que j’oublie, surtout ceux qui sont au milieu d’ailleurs, pour les femmes de Martine à Rose alors la c’est le grand Sud c’est la Corse …. Pardon encore à ceux que j’oublie…. Après il y a les auteurs, je sais qu’il y en a un grand nombre  avec qui j’ai la chance de travailler qui écrivent mes mots et que j’ai la chance  de pouvoir mettre en musique et de chanter…. Je dit tout le temps que je ne serais rien sans eux, c’est la vérité mais bon ….
Et puis je pense fermement qu’on ne peut pas réussir à chanter pour les gens pendant tant d’années si on est seul, on ne peut pas être seul, on est entourés évidement par ces amis, par les gens avec qui ont travail mais je crois aussi par les gens qui sont moins proches mais qui ont le même métier que vous en particulier que se soit dans les maisons de disques que j’ai put traverser ou les médias même quand on …. À force de rencontrer les gens, ça m’est arrivé à partir de l’âge de 20 ans jusqu’à aujourd’hui, des journalistes avec qui on a échangé et qui on fait leur métier, qui ont jugé mon travail, je sais qu’il y en a ici certain dans cette salle, c’est aussi cette dynamique là qui fait que je crois qu’on peut durer après tout.

Quand j’étais à « Salut Les Copains » - enfin quand je faisais beaucoup de photos pour SLC des l’âge de 21 ans - RODA GILL pensait que nous serions aimé par les jeunes lecteurs du Nouvel Observateur… il s’était un peu trompé. C’est SLC qui m’a pris en main très tôt;  j’ai fait nombres de photos avec eux et parmi tous les photographes  dont les noms me reviennent ce soir comme ça… ça allait de Jean Marie PERRIER   à Benjamin AUGER en passant par Tony FRANCK ou Bernard LELOUP. Donc Bernard c' était un photographe avec qui je faisais très très souvent des photos et qui me disait tout le temps « les dents, les dents », il voulait absolument que je souris, ce qui m’a mis évidemment un complexe par rapport à mon sourire; parce que des que j’étais devant le photographe j’avais peur d’être obligé de sourire, ce qui a fait que sur certaines autres photos j’ai vraiment l’air sinistre! Bon alors, je pense qu’il (la statue) va sourire pour l’éternité et ça c’est super pour moi !!! Il va le faire pour moi… et je veux juste finir, j’ai un ami - parce qu’il y en a quelques uns qui n’ont pas put venir-il y en un qui c’est excuser au dernier moment - qui m’a donné le mot de la fin pour se faire pardonner, il m’a dit :
« J’espère qu’un Julien en cire ne laisseras pas les gens de marbre. » "
 
Interview de Julien par Mado

Mado: "Julien je viens de la part du site julien-clerc.net et de Violaine , j'aurai une petite question à vous poser concernant vos séances de modelage afin de savoir comment cela c'etait déroulé, si elles étaient uniquement en votre présence ou bien si l'équipe du musée Grévin a travaillé avec d'autres supports ???

Julien : "Je me suis rendu autant que possible afin de poser mais également à chaque fois qu'ils avaient des modifications importantes à réaliser mais je n'ai pu y être à chaque fois c'est pour ca qu'ils ont également travaillé sur des photos."

Soit, ce fut un entretien bien court. Mais ce n'est pas tous les jours qu'on peux discuter avec Julien, n'est-ce pas?
Vous trouverez ci-dessous un diaporama contenant des photos appartenant au Musée Grevin et d'autres prisent par Mado.

 
   
Pour les 10 premiers

J'espère que vous avez aimé voir Julien et sa statue en photos. Vous êtes tous conviés à vous rendre au Musée Grevin afin de poser pour une photo au côté de Julien. Il se trouve aux côtés d'Elton John, d'Arielle Dombasle et de Thierry Lhermitte. Vous pourrez alors lui parler, lui dire tout ce que vous n'avez jamais oser lui demander, et je vous le promets, il vous écoutera sans broncher ;-)

 
Remerciements: Merci à Mado qui m'a remplacé à la dernière minute afin de couvrir cet évènement, et du temps qu'elle a pris pour retranscrire le discour de Julien.
Je voudrais également exprimer mes sincères remerciements à Véronique Berecz du musée Grevin qui m'a beaucoup aidé en me fournissant du contenu pour cette page.
 

Recommandez cette page à un ami  |   Remonter en haut de page  |   Imprimer cette page

Références et liens sur le Web (les liens externes à ce site s'ouvrent dans de nouvelles fenêtres)
 lien Musée Grevin http://www.grevin.com/
Grévin - 10 boulevard Montmartre - 75009 Paris. Tel. : 01.47.70.85.05
 lien Historique du musée Grevin sur Wikipedia
Histoire du musée.

Votre boîte à outils

Envoyez-moi un e-mail  |  Mais qui est donc Violaine ?
 Recommandez cette page  |  Plan du site

Recevez la
newsletter du site

Moteur de recherche
interne

Google

© 2005-2009 Violaine Meunier.