Etienne Roda-Gil écrit pour Starshooter

Le groupe Starshooter rencontre Étienne Roda-Gil par l’intermédiaire de Philippe Constantin

Page rédigée par Véro et Mich

Le groupe Starshooter est apparu avec la vague du rock français de 1977, soit Téléphone, Bijou, Lili Drop, Kas Product… la rencontre avec Étienne Roda-Gil a eu lieu par l’intermédiaire de Philippe Constantin. (lire plus bas)
L’auteur-compositeur-interprète Kent est issu de ce groupe.

En 1979, Étienne Roda-Gil a écrit le texte de la chanson Loukoum Scandale pour le groupe Starshooter et parue sur l’album « Mode« .

Album de Starshooter

Le meilleur de Starshooter
Le meilleur de Starshooter

L’album « Mode » est le deuxième album du groupe qui en a produit 4 et s’est dissous début des années 80… Starshooter a d’abord été remarqué par une adaptation du « Get Back » des Beatles devenu « Get Baque » (ils ont bien fait de l’adapter en français image), une sélection du meilleur de Starshooter a été ré-éditée récemment (voir à droite). À noter sur le 1er album une reprise « rock » du « Poinçonneur des Lilas » de Gainsbourg et sur le best of, en inédit, une reprise de « Gabrielle » de Johnny Hallyday.

Impressions de Véro et Mich

« Nous les avons vus en 1978 à Orange (théâtre antique !!!)…
C’était un des premiers festivals rock, disons très rock, en France…
Etaient présents ce soir de juillet : Téléphone, Bijou, Jacques Higelin (Louis Bertignac avait été son guitariste) et Gainsbourg.
Le beau Serge chantait avec Bijou « Les papillons noirs » et une chanson qu’il avait écrite pour ce groupe « Betty Jane Rose« …
Avec Starshooter, Gainsbourg susurrait « Poinçonneur des Lilas« …
VERO se rappelle de Valérie Lagrange avec ses reggae(s) dont « La Folie« .
En final, les musiciens de Téléphone – Bijou – Starshooter + Higelin + Gainsbourg. Ce soir-là, on a parlé de plus de 10.000 personnes présentes…
Faut dire que les contrôles et la sécurité étaient assurés par de jeunes ados (comme nous) d’Orange. »

Philippe Constantin

Inspiré du Mercury Music Prize, le Prix Constantin, créé en 2002, souhaite mettre en avant le musique française. Philippe Constantin était un professionnel influent de la production et de l’édition musicale française, ainsi qu’un découvreur de talents. Il est décédé en 1996.
Rappelons-nous, par ailleurs, qu’en novembre 2004, le Prix Constantin a été remis à Cali, sous la présidence de Julien Clerc.