Jeanne Herry, la deuxième fille de Julien Clerc

Jeanne Herry Clerc a été séduite par les chants des sirènes artistiques, dès le plus jeune âge.

Page rédigée par Stéphanie, Martine H, Violaine

Mini bio

Julien Clerc et Jeanne
Jeanne dans le documentaire intitulé « Julien en clerc » de Didier Varrod

Jeanne Herry est née le 19/04/1978, fille de Paul-Alain Leclerc dit Julien Clerc et de Sylvette Herry dite Miou-Miou.

Elle passe ses premières années dans l’Yonne avec ses parents et sa grande sœur Angèle. Toutes deux, dès leur plus jeune âge, ont toujours suivi Julien sur ses tournées et Miou-Miou sur ses tournages, y compris à l’étranger. Julien explique d’ailleurs dans «TéléStar» en avril 1980 qu’il est passé maître dans l’art d’organiser les déplacements à l’hôtel en famille.

En outre Miou-Miou et Julien veillent à ce que leurs deux filles aient une enfance tout à fait normale et participent assidûment à la vie de l’école.

Jeanne a environ 5 ans quand ses parents se séparent. Elle se partage désormais avec Angèle entre le domicile de leur mère et celui de Julien et Virginie, qui saura immédiatement les adopter et avec qui elles s’entendront très bien, étant accueillies à bras ouverts dans sa famille près de Bordeaux.

Formation

Après un bac économique elle décide alors de changer de voie et part un an à Londres où elle s’inscrit au London and International School of Acting (1998).

En rentrant à Paris, elle prépare le concours d’entrée au Conservatoire National Supérieur d´Art Dramatique qu’elle réussit du premier coup (Promotion 2002).

Théâtre et mise en scène

Après ses années de formations, elle entame une carrière de comédienne où elle alterne entre théâtre (où elle joue et où elle signe des mises en scène), téléfilms, courts métrages et longs métrages.

(2003) Comédienne dans « Le Voyage de Benjamin » , mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman.
(2004) Elle joue dans la pièce de théâtre « Le Loup Garou » dont la mise en scène est de Nora Boublil, .

(2006) « Le Belvédère » pièce d’Odon Von Horvath, mise en scène de Jacques Vincey

(2003) Mise en scène du spectacle intitulé « Petites horreurs entre amis » de/et avec Stéphane Guillon.

(2005) Mise en scène du spectacle intitulé « En avant la musique » de/et avec Stéphane Guillon.

(2006) « Prendre et Laisser » pièce d’Eli Commins

(2010) « Chair de poules » de et avec Aude Léger

Actrice : Série Télévisée

Elle tourne à nouveau en 1994 dans « Une femme dans la tourmente » en remplaçant au pied levé l’acteur qui devait jouer le fils de Miou-Miou, après bien-sûr que Serge Moati, le scénariste et réalisateur, ait féminisé le rôle.
Jeanne joue le rôle de Marie Rouannet.
Femme dans la tourmente
Une femme dans la tourmente

En 2001, Jeanne interprète le rôle de Félicie dans  « Maigret : « La maison de Félicie
Réalisation de Christian de Chalonges

image
La Maison de Félicie

En 2003,  Jeanne interprète le rôle de Cécile dans le film « La Nourrice »
Réalisation de Renaud Bertrand.

 

Elle enchène en 2004,  » A cran, deux ans après »
épisode « Retour vers l’enf
er » deux épisodes. Réalisation d’Alain Tasma
Jeane interprète le rôle de Laetitia

(2005) « Clara Sheller », épisode n°5. Réalisation de Renaud Bertrand

(2008) Jeanne participe à la série diffusée sur Téva “Vous les Femmes”, créée par Olivia CÔTE et Judith SIBONI, deux amies de promo du Conservatoire.

La nourrice

Actrice: Long métrage

C’est à 11 ans (1990) qu’elle fait ses premiers pas devant les caméras en tournant avec Miou-Miou dans « Milou en Mai » sous la direction de Louis Malle
Jeanne joue Françoise. Un tournage qu’elle qualifiera d’extraordinaire mais qui ne la fait pas encore décider de devenir actrice : comme elle le dira à «Télé 7 jours» en 2002, elle voulait être avocate !

Milou en mai
Milou en Mai

En 2005, Jeanne interprète une bonne dans le film Gabrielle.
Réalisation de Patrice Chéreau

En 2006, elle est notamment très lumineuse en mariée dans une scène, hélas coupée au montage, « Jean-Philippe mais disponible dans le DVD.
Réalisation de Laurent Tuel.

En 2007,  elle joue dans « J’attends quelqu’un ».
Réalisation de Jérôme Bonnell

 

Réalisatrice: Courts-Métrages

(2006) « En compagnie des choses
Réalisation d’Eric-John Bretmel

(2007) »La route, la nuit
Réalisation de Marine-Alice Le Du

(2008) Réalisatrice du court-métrage “Marcher”, avec Miou-Miou.
Racontant l’histoire d’une femme sur le point de devenir grand-mère, ce premier court-métrage de Jeanne a été sélectionné au festival premiers plans d’Angers et au festival international de courts-métrages de Clermont-Ferrand en janvier 2009.

Réalisatrice: Long métrage

En novembre 2013, elle a réalisé un long métrage, dont le titre du film est « Elle l’adore  » (sortie le 24 septembre 2014)

Le Pitch: Une vedette de la chanson qui trouve de l’aide auprès de sa plus grande fan.

Ce film a été nominé au César 2015  dans la catégorie du meilleur premier film.

En 2018, elle réalise le long métrage intitulé « Pupille » un film qui parle de l’adoption.

Ce film a reçu trois nominations lors du César 2019 :
-Nomination au César du meilleur film pour Pupille
-Nomination au César du meilleur réalisateur pour Pupille
-Nomination au César du meilleur scénario original pour Pupille

Metteuse en scène

En 2020, on la retrouve dans la mise en scène d’une pièce intitulée « Forum ». Elle évoque les différents profils qu’on peut retrouver sur les forums internets, mettant en scène également  des points de vue différents que l’on peut retrouver. Sur des textes écrits par Hélène Grémillon, Maël Piriou et Patrick Goujon.

Écrivaine

C’est avec son livre autobiographique « 80 étés » paru en 2005 aux éditions Gallimard dans la collection haute enfance, qu’elle s’est fait connaître.
Il s’agit d’un livre où elle parle beaucoup d’elle, de sa complicité avec son grand-père paternel, et bien-sûr de sa relation avec son père. Il est à noté que dans ce livre elle ne donne jamais l’identité de ses parents, préférant raconter au lecteur des pans de son histoire et donner ses sentiments sur des sujets qui nous touchent tous : l’amour, l’écologie, la relations avec ses parents et la peur de ne plus les avoir un jour. De manière générale, ce livre nous fait entrer dans la famille de manière à la fois intense et pudique, et Jeanne y expose les difficultés qu’elle a rencontrées, en particulier à l’adolescence, mais tout en se considérant comme chanceuse et en adressant un message d’amour à toute sa famille.

 

Jeanne et son père

Jeanne apparaît rarement à la télévision au côté de son père. Au demeurant, en octobre 2005, à l’occasion de la sortie du livre, Julien a accepté de faire une émission avec sa fille dans l’émission de Mireille Dumas, « Vie publique, Vie privée ».

Jeanne était dans le public de l’émission « Vivement dimanche » en 2005, Michel Drucker à l’occasion de ce spécial Miou Miou avait invité Julien Clerc. Tous deux diront de Jeanne qu’elle «fait la fierté de ses parents… »

Et pourquoi pas écrire pour Julien ? Dans «Elle» en octobre 2005, Jeanne ne s’y dit pas opposée si un jour elle a “des textes présentables à lui montrer”… Mais Julien lui se montre plus réservé, expliquant que quand il n’aime pas un texte, il le refuse sans avoir jamais envie d’expliquer pourquoi, et qu’il ne se voit pas imposer ce traitement à sa fille!

Dans le magazine de Gala du 4 décembre 2018, Jeanne Herry (40 ans) se confie sur ce que veut dire la famille recomposée : C’est “un très grand bâtiment, avec plein de dépendances, mais qui tient vachement bien. Nous avons des liens très forts et très solides(…) »

Il nous arrive parfois d’apercevoir Jeanne lors des Concerts de Julien.

Ci-dessous, une photo de Jeanne prise à Longjumeau (1er avril 2007) deux jours avant son accouchement.

Jeanne Herry
(crédit photo: Martine H.)

Jeanne est la maman d’un petit garçon, Antoine, né le 3 avril 2007. Le papa, Francis, dont elle parle dans le journal «Elle» en mars 2006, est monteur sur l’émission «Le Grand journal» sur Canal +.
La petite sœur d’Antoine, Margaux, est née fin 2010.

 

Les chansons

Julien a utilisé en ouverture de la chanson « Macumba »
(1978, disponible sur l’album « Jaloux ») les battements du cœur de Jeanne enregistrés lors de l’échographie.

En outre la chanson « Ma Doudou »
(1980, disponible sur l’album «Quand je joue ») lui est dédiée :
« On s’en fout ma Doudou on s’en fous
Ca t’fait rire que j’tappelle ma Doudou
Mon amour j’crois toujours quand tu pleures
Qu’c’est pas l’heure qu’y aura »

Jaloux
Jaloux
Quand je joue
Quand je joue