Mike Ibrahim rejoint en 2011 le club prestigieux des auteurs de Julien Clerc

Mike Ibrahim a une voix qui émeut parce qu’elle vous raconte des choses intimes, et si familières à notre quotidien. Cet auteur-interprète entre dans la discographie de Julien Clerc en écrivant pour lui une chanson pour son album « Fou, peut-être ».

Mike Ibrahim est né en 1975 dans la région parisienne d’un père malgacho-comorien et d’une mère afro-américaine bretonne.
Il grandit en Martinique. Il se met à la musique vers 10 ans, mais c’est vers 15 ans qu’il a commencé à écrire des textes de chansons ainsi qu’à réaliser des arrangements.
Il étudiera l’histoire et la littérature en langue créole à l’université des Antilles et de la Guyane.

Il participera à divers concours et  se joindra à des groupes de chant avant d’être le choriste du chanteur Eric Virgal

En 2006 il a sorti son premier album « Ninaroz »  avec 13 titres en créole.

Quatre ans plus tard, il nous propose son second album «La Route du Nord» avec plusieurs titres chantés dans la langue de Molière.
Mike Ibrahim a déjà fait les premières parties de Maxime Le Forestier et de Thomas Dutronc.

2011

En 2011, Mike Ibrahim signe le texte « Les Jours Entre Les Jours De Pluie » que Julien Clerc intègre dans l’album « Fou, peut-être ».
Un clin d’œil à Gene Kelly dans le film « Chantons sous la pluie » avec un tempo swinguant:
« Je suis un Gene Kelly
Sans précipitation…
Les jours entre les jours de pluie
Je passe entre les gouttes
Le soleil me désarme
Je ris et bois des larmes

Gene Kelly

2012

C’est en allant à un concert de  Julien Clerc que j’ai découvert l’aura de Mike Ibrahim, puisqu’il fait la première partie de la tournée symphonique. J’y ai découvert un beau jeune homme avec un sourire éclatant, et même si de loin on ne peut distinguer ses yeux, on devine qu’ils sont espiègles, à travers le verbe de ses chansons.

Mike Ibrahim

Dans cette première partie, la chanson qui m’a certainement le plus touchée c’est «La France qui se lève tôt ». Une chanson qui parle de cette France cosmopolite et de ses injustices sociales.
5h35 comme tous les matins les yeux froissés
Y’a pas foule dans le RER et dans les sacs ça sent un peu le mafé
Y’a des Alain, des Rachid, des mams et des doudous aux mains gercées
A qui on a toujours dit c’est clair le monde appartient aux premiers levés
Mais ça n’a pas de sens
Ce peu de reconnaissance.

Il dit toujours c’est clair le monde t’appartient faut juste le mériter coco
Mais dieu quelle indécence cette putain de condescendance
. »

J’en profite d’attirer votre attention sur le fait que le thème de « la France qui se lève tôt » est très cher à des politiciens qui recourent à la flatterie en vantant le labeur de ceux qui se lèvent tôt, afin de diviser en deux le peuple, d’un côté ceux qui se lèvent tôt et de l’autre ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir trouvé un emploi. Diviser pour mieux régner!

  Liens commerciaux
 Album de Mike Ibrahim

Ninaroz
Ninaroz 

La route du Nord
La Route du Nord 

La cavalerie
Fou Peut-Être – Édition Limitée